Clan des Anstis - Raval

Demeure des Anstis, clan pirato-mercenaire sous la protection de Raval.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perturabo, l'Ange Pourpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

De la suite dans les idées ?
Qu'il vienne avec nous ! Il a l'air puissant. [ Pour ]
100%
 100% [ 4 ]
Qu'il retourne dans les landes... [ Contre ]
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Perturabo

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : En Sidimote

Fiche d'identité
Cercle:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Perturabo, l'Ange Pourpre   Mer 24 Aoû - 17:32

Quelle heure était-il ? Perturabo n'aurait su le dire. Cela faisait une semaine qu'il était resté enfermé dans cette forteresse de pierre grise que le soleil n'éclairait jamais. Le jeune guerrier s'était réveillé une fois de plus trempé de sueur, torturé par d'indescriptibles cauchemars. D'affreux souvenirs ? Les sombres promesses d'un avenir plus insipide encore ? Perturabo n'avait plus la force d'analyser cela.



Il était descendu au sous-sol d'un pas rapide, frissonnant à chaque pas lorsque ses pieds nus absorbaient la fraîcheur de ces pierres lisses qui enfermaient l'humidité en permanence. Après avoir ouvert une porte aux lourds battants d'Oliviolet, le barbare s'était posé sur une chaise, et avait fixé le mur un long moment.



"Peut être que l'heure est venue..."

Ces mots résonnèrent dans son esprit, sans qu'il se rendit compte qu'ils venait de les prononcer, imperceptiblement. L'odeur forte et parfumée des torches embaumaient la pièce, caressant malicieusement l'odorat du guerrier, s'imprégnant sur les divers documents éparpillés ça et là, ainsi que sur les tissus.

D'une démarche lente et fatiguée, Perturabo se dirigea vers l'une des étagères en ébène patinée qui habillaient le fond de la pièce. Il fouilla, renversa volontairement plusieurs boîtes et autres pots, qui s'écrasèrent sur le sol dans un bruit sourd. Il en tira finalement un petit coffret vernis,et retourna s'assoir sur la même chaise qu'auparavant. Il caressa un instant le bois peint, s'étonnant comme autrefois de la perfection du matériau, le chef d'œuvre d'un illustre bûcheron qu'Amakna avait autrefois connu, et dont le nom lui échappait aujourd'hui.

Perturabo inspira profondément, et ouvrit lentement le coffret. Un antique plume de Maître Corbac accompagnée d'un encrier finement ouvragé reposait à l'intérieur. D'une main tremblante, le guerrier délivra les deux reliques de leur prison lustrée.
Cela devait faire plus d'un an qu'il n'avait pas écrit une véritable histoire. La phrase refusait de lui apparaître, il dû prendre de longues respirations avant que ses pensés ne s'éclaircissent légèrement: Il allait de nouveau écrire une candidature.
Cette vieille plume abîmée, qui lui avait permis de répondre à des dizaines de candidatures, serait aujourd'hui son instrument pour présenter la sienne.

Perturabo commença à écrire:



Salutations, Mercenaires du Clan des Anstis,

Je me prénomme Perturabo, et je vais vous parler de mon passé. Celui-ci est long et complexe, ainsi, pour ne pas abuser de vôtre patience, je m'efforcerais d'élaguer au possible les faits qui le composent, en ne peignant que les grandes lignes...



~ ~ ~



Je suis né dans un petit village oublié, dans les Landes de Sidimote, il y a vingt-quatre années de cela. Je suis le fils d'un Chef Barbare qui m'arracha à la femme qui était ma mère, et me jeta seul au beau milieu des Landes, lorsque j'eu huit ans, avec pour seule objet une épée de simple facture. Son but, -je le compris plus tard- était de me modeler à son image: un monstre indicible, ce qui est aujourd'hui un succès.

Je vécu donc, dix longues années seul dans les Landes, me battant chaque jour pour ma propre survie. Chaque jour n'était fait que de combats et de souffrances, j'acquis bien malgré moi, une endurance sensiblement supérieure aux barbares qui habitaient ma région natale.



~ ~ ~




La haine que je développais pour mon géniteur ne cessait de croître. Sans le savoir, il m'avait damné pour l'éternité.
Au cours de ma dernière année d'exil, je fus amené, par la volonté capricieuse du Destin, à une entité que nous qualifierions de démon. Croyant obtenir le moyen de me venger, j'ai signé des pactes impies avec cette aberrante entité que nous nommerons Le Sorium. Ce dernier me promit une vengeance resplendissante, moyennant mon âme.




~ ~ ~





Le Sorium m'offrit un instrument, qui instillerait la terreur dans le cœur de mes ennemis: La Carnassière.
il s'agit d'une imposante lame forgée dans des métaux aux propriétés inconnues encore à ce jour, possédant un étrange mécanisme composé d'une sorte de chaîne, tournant à haute vélocité sur toute la longueur de l'épée, sur laquelle de puissantes dents aiguisées sont fixées.

Je dû héberger le démon au sein même de mon corps, ce qui entrainerait des séquelles irréversibles.
Animé d'une joie malsaine et de cette arme démoniaque, je retrouvai le chemin menant à ma première demeure, avec la ferme intention de tuer cet homme qui était mon père.

Mon échec fut cuisant. Malgré mes nouveaux atouts, son expérience et son indiscutable maîtrise du combat Sidimotien eurent raison de moi. Je dû me plier à sa volonté, il acheva ma formation, et m'appris les doctrines du combat Barbare.



~ ~ ~




A la tête d'une armée, je tuais, pillais, brûlais, en son nom. Des hameaux isolés en premier, puis des villages, toujours dans les Landes. Il était trop dangereux de s'en prendre à des territoires de juridiction Bontarienne.

Ayant acquit une certaine notoriété auprès des autres barbares, je perpétuais mes massacres sur quatre années entières, et je l'avoue, j'éprouvais un odieux plaisir.

Ressentant de plus en plus l'influence néfaste du Sorium qui voulait en finir, je compris que toutes ces horreurs le nourrissait. Pourquoi tuer tant d'innocents ? Pourquoi avoir tâché mes mains d'un sang qui ne partirait jamais ? Pourquoi tant de cruauté ? Ces questions m'assaillirent, obnubilé par une vengeance personnelle, je n'avais pas réalisé le monstre que j'étais revenu. Mon père avait gagné.



~ ~ ~




Décidant de changer du tout au tout, je décidai de m'engager, pour une noble cause, afin d'obtenir la rédemption à laquelle j'aspirais tant, je devint d'abord soldat dans l'armée Bonsiate, où j'œuvrais -du moins je le croyais- pour le bien des gens.

N'estimant pas mes efforts suffisant pour atteindre l'absolution, je me suis présenté au Cercle Amla-Kahn, peut être connu par certain d'entre vous, afin de servir Echizen et les siens. Mon ascension au sein du Cercle fut rapide, et j'obtins la responsabilité de Maître de Guilde, secondant Echizen.

Je considère cette période comme la plus merveilleuse de mon existence. J'ai rencontré des gens qui m'ont estimé à ma juste valeur, et même l'amour, même s'il fut à sens unique. Hélas, ça n'allait pas durer.

Le Sorium gagnait toujours en puissance occulte, et je semais, par son influence, la damnation autour de moi. Blessant les membres du Cercle, mes frères d'armes, et des âmes innocentes. Très renseigné en Thaumaturgie et autres sciences sombres, je mis au point un moyen pour extraire le Sorium.
A l'aide des membres du Cercle l'opération fut un succès, et je réussi à le bannir de nôtre plan, celui du monde des Douze.

Celle que j'aimais, Kurama-Chan, mourut quelques temps avant, et le Cercle s'éteignit peu de temps après. Ces faits me déchirèrent, et me firent sombrer dans une folie sans précédant, dont j'ai encore du mal à m'extirper aujourd'hui, je l'avoue.




~ ~ ~




Je suis un jouet du Destin, au même titre que tous, ma route fut tracée il y a des années, pour vivre dans la mort et la violence. J'ai espéré le Pardon Divin, j'ai voulu l'Amour, j'ai désiré la tranquillité d'une vie calme. Tant de choses auxquelles j'ai voulu goûter, et qui n'étaient pour moi. Le Destin me les arracha, et me fit bien comprendre mon erreur. Bien que le Sorium soit aujourd'hui banni, j'ai de bonnes raisons de croire qu'il me guette toujours.

Après toutes ces années de massacre et de ruine, de tentatives vaines pour atteindre autre chose que ce pourquoi je suis destiné, j'ai décidé de continuer à me battre contre la tyrannie du Destin. Si je veux vous rejoindre aujourd'hui, Mercenaires du Clan des Anstis, c'est de nouveau pour servir une cause. En espérant que vous permettiez qu'elle devienne également la mienne. J'ai appris l'existence du Clan des Anstis récemment, et j'ai su que c'était certainement ma dernière opportunité. Sachez que ma lame ne tremblera pas, que ma volonté ne faiblira pas, et que je serais là pour vous servir.

Seul, je ne peux lutter contre ces puissances qui dominent les Hommes. Avec des compagnons qui me feront sentir que j'existe, avec une noble cause comme objectif, j'obtiendrais le droit de vivre.

En espérant que vous déceliez en moi les qualités requises pour vous rejoindre, et pour être un Mercenaire.

Cordialement, Perturabo.



Au bout de quelques heures, le guerrier acheva sa lettre, qu'il plia soigneusement. Ses longs cheveux noirs s'agitaient sur ses épaules, alors qu'un courant d'air glacé emplit la pièce. Il fixa de ses yeux pourpre l'enveloppe, et la rangea dans une poche de sa veste.

Perturabo sortit de la pièce, arpenta de longs couloirs et autres escaliers, pour arriver devant la porte de la forteresse. Quelqu'un l'interpella:

"
Maître ?! Où est-c'que vous vous barrez à une heure pareille ?"


Le guerrier se retourna, et reconnu Syphosis, l'un
de ses plus fidèles barbares.

Il parla tristement: "C'est terminé Syphosis."

Son interlocuteur le dévisagea sans comprendre, apparemment troublé par les propos du jeune Iop:

Perturabo le considéra tristement avant de tourner le dos et d'ajouter:

"Mais qu'est-c'que vous chantez ?"


Perturabo le considéra tristement avant de tourner le dos et d'ajouter:

"Prends soin de la Horde, fils."

Perturabo ouvrit non sans peine les lourds battants de pierre sculptée des portes principales, récupérera un sac qu'il avait placé dans l'entrée au préalable, et s'enfuit dans la nuit noire, en direction de la Maison des Mercenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perturabo

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : En Sidimote

Fiche d'identité
Cercle:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Mer 24 Aoû - 17:36

(Je me permet d'ajouter quelques détails dans un second post, afin de ne pas ternir celui réservé à la candidature.

Tout d'abord, je voudrais m'excuser. On a certainement dû vous servir de nombreuses fois le stéréotype du Guerrier Maudit. A une époque, il était prévu de remédier à ça petit à petit, en accord avec l'histoire du personnage. Sachez simplement qu'en considérant la tournure d'évènements divers, j'ai jugé plus approprié de garder un registre sombre pour ma candidature.

Cordialement.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flush

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 13/11/2010

Fiche d'identité
Cercle:
45/200  (45/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Jeu 25 Aoû - 20:11

Bonsoir, monsieur Perturabo.

Voilà une bien sombre histoire, que vous nous présentez là. Certes, vous semblez être un guerrier redoutable et les conditions de recrutement sont totalement respectées, mais je ne peux m'empêcher de m'interroger...

Je vais sûrement paraitre un peu méfiant, mais avant toute chose, j'aimerais que vous nous parliez d'avantage de ce "démon". Qu'est-il arrivé de lui ? Vous en êtes vous libéré ou habite-t-il toujours votre corps ? Dans quelle mesure est-il dangereux ? Et surtout... peut-il représenter un danger potentiel pour le clan ?

De plus, vous disiez dans votre candidature que celui-ci se nourrissait de tous les méfaits que vous entrainiez, mais on pourrait craindre que vous vouliez rejoindre le clan pour justifier ces horreurs, et nous ne sommes pas prêts à en assumer les conséquences.

Je dépose une urne car votre postulation me semble correcte, mais je ne voterai que lorsque vous aurez répondu à mes questions, et que j'aurais pleinement confiance en vos motivations.

K.F.

_________________


Fortuna caeca est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perturabo

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : En Sidimote

Fiche d'identité
Cercle:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Jeu 25 Aoû - 22:00

Perturabo quitta la maison des Anstis, après avoir laissé une enveloppe soigneusement pliée.



A monsieur Kint Flush,

Tout d'abord, merci d'avoir considéré ma candidature, et de la juger satisfaisante au niveau des contraintes.

Je vais tenter maintenant d'éclaircir au possible les faits concernant le Sorium.
Je suis, comme vous l'avez très certainement compris, un connaisseur en matière de sciences obscures. J'ai longtemps cherché ce qu'était réellement cette entité effroyable. Je ne pourrais malheureusement pas tout vous révéler dans cette lettre...

Vos inquiétudes sont fondées: Bien que le Sorium n'habite plus mon corps, il y a des symptômes qui peuvent signifier un potentiel "retour" dans le pire des cas, de simples interférences d'énergie dans le reste des possibilités.

Si cette dernière option advient, aucun d'entre vous ne risquera quoique ce soit. C'est uniquement moi qui subirait le contre coup de ces interférences.

Vous m'avez demandé de vous en dire plus sur la nature du Sorium, je ne peux vous la dévoiler ici, j'espère obtenir un entretien en vôtre compagnie pour vous l'expliquer.


Pour ce qui est de vos inquiétude vis à vis de mes motivations, je vais à présent les détailler un peu plus.

Sachez que j'ai passé toute l'année dans les Landes, à assouvir mes propres pulsions guerrières, au travers de conflits entre peuples barbares. Il n'est pas du tout dans mes intentions ni dans mes intérêts de venir semer la mort ici, chez vous.

Ensuite, je ne vous apprend rien en vous disant qu'Astrub est sous la juridiction Amaknéene, et qu'il y a par conséquent, des lois, votées dans le but de protéger la population. Ces mêmes lois sont absolument inexistantes en Sidimote, ce qui rejoint l'idée que je n'ai jamais semé la mort et la destruction ailleurs que là bas.

Voici pour la logique, laissez moi à présent parler des sentiments.

j'ai découvert, il y a bien longtemps, que les seules armes capables de vaincre le Sorium, étaient la coopération et les liens, que des personnes peuvent tisser avec moi. Mais au delà de la volonté de me libérer, je désire ardemment œuvrer pour une cause juste, sans pour autant commettre les erreurs du passé.


Je n'espère plus le Pardon des Dieux ou d'autres choses, mais celui de mon être, bien qu'il soit très difficile à obtenir, en considérant les atrocités passées.

En clair, je désire vous servir, et à plus long terme, racheter ma vie.

Je vais terminer sur un résumé de ce qu'il s'est passé. Étant la cause de mon malêtre, de la plupart de mes pulsions meurtrières, et menaçant de me prendre la vie, mes anciens frères d'armes ont réussi à extraire le Sorium par le biais d'une lame unique, dévoreuse d'âme. cette horreur emprisonnée comme autrefois, fut bannie physiquement du Monde des Douze.

Un problème fut posé: Bannir le Sorium signifiait renoncer à tous ce qu'il m'avais offert, des dons malsains, dont je n'ai pas trouvé la force de me séparer. J'ai donc garder un lien spirituel avec Lui. Bien qu'il fut stable, ce dernier commence à se détériorer et à échapper à mon contrôle. Rien, cependant de très significatif n'est encore advenu.


Cordialement, Perturabo.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flush

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 13/11/2010

Fiche d'identité
Cercle:
45/200  (45/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Jeu 25 Aoû - 22:34

Bien, vous m'avez apporté les explications nécessaires. Et puis, vu que je pense ne pas être le seul à me poser les questions auxquelles vous ne pouvez pas répondre, nous aurons tout le temps d'en parler lors d'un entretien plus resserré où seuls mes collègues et moi pourrons interagir avec vous.

Sur ce, vous avez ma voix. Bonne chance pour la suite.

_________________


Fortuna caeca est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebidoise
Anstis Grincheux
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans la maison des mercenaires.

Fiche d'identité
Cercle:
156/200  (156/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Jeu 25 Aoû - 23:46

Luffy sortait de la demeure, le temps était magnifique et il comptait bien en profiter. Il avait rédigé un parchemin où l'on pouvait lire son avis à propos de la candidature d'un dénommé Perturabo, un de ses amis.

Citation :
Bonsoir,

Je n'ai rien à redire sur cette candidature, elle est soignée et bien écrite.

Les différents points noirs ayant été éclaircis par Flush, plus rien n'empêche donc de déposer mon approbation dans cette urne.

Bonne pour la suite !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/?lang=fr&logged_out=1#!/Sebidoise
Aeternitis
Moumoule Masquée
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 28
Localisation : A la pichine

Fiche d'identité
Cercle:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Ven 26 Aoû - 0:29

Une ombre passa. Quand elle franchit la porte de l'autre sens, on pouvait lire un nouveau message sur la candidature.

Citation :
Rien à redire, si ce n'est quelques fautes à droite à gauche. Pour.

Aeternitis Arzhel.

_________________


"Soyons un peu moins individualistes et songeons à aider notre voisin
à terminer sa maison au lieu de commencer la notre tout de suite."

Isaya Katarena

Je suis l'ennemi du Bien.
...Et du Mal.

Chevalier James Neuthr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groualf
Dragueur Invétéré
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 24

Fiche d'identité
Cercle:
155/200  (155/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Ven 26 Aoû - 1:01

Groualf, qui passait par la, se décida enfin a déposer son verdict:

Citation :
Je ne vois pas de raison à m'opposer à son entrée.
Je vote donc Pour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flush

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 13/11/2010

Fiche d'identité
Cercle:
45/200  (45/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Ven 26 Aoû - 2:05

[ Candidature acceptée ! Je déplace. ]

Donne-nous tes horaires pour la suite de l'aventure !

_________________


Fortuna caeca est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeternitis
Moumoule Masquée
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 28
Localisation : A la pichine

Fiche d'identité
Cercle:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Dim 4 Sep - 18:59

Qu'en est-il de ces horaires? Impossible de réaliser un entretien sans celles-ci!
Si tu n'es pas certain de tes heures d'éveil, donne-nous une horaire approximative!

Aeternitis Arzhel.

_________________


"Soyons un peu moins individualistes et songeons à aider notre voisin
à terminer sa maison au lieu de commencer la notre tout de suite."

Isaya Katarena

Je suis l'ennemi du Bien.
...Et du Mal.

Chevalier James Neuthr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perturabo

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : En Sidimote

Fiche d'identité
Cercle:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   Dim 4 Sep - 19:09

Nous en avions discuté face à face, c'est pour cette raison que je n'avais pas jugé utile de les retranscrire ici, j'attendais simplement que vous rentriez. Je pensais Je serais libre ce soir toute la soirée, ainsi que demain toute la journée, si cela vous convient...

Perturabo

(Si la transposition de votre absence au RP m'est permise...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perturabo, l'Ange Pourpre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perturabo, l'Ange Pourpre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un "ange" à la couronne.
» Forum RPG d'ange contre démons
» [Fluff] Perturabo primarques des IW
» [RESOLUE]Avoir des ailes d'ange
» Costume Ange ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan des Anstis - Raval :: La Salle de Réception :: Les Petits Parchemins :: Les Candidatures Acceptées-
Sauter vers: