Clan des Anstis - Raval

Demeure des Anstis, clan pirato-mercenaire sous la protection de Raval.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Atharaxya, misanthrope en rémission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Tu veux ou tu veux pas ?
- Si tu veux, c'est un pour.
100%
 100% [ 4 ]
- Si tu veux pas, c'est un contre.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Atharaxya
Reine de la Procrastination
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 30
Localisation : Là où le vent me porte...

Fiche d'identité
Cercle:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Atharaxya, misanthrope en rémission   Sam 2 Avr - 13:09

Il est des endroits que l’on fréquente plus que d’autres. Bien souvent, c’est une question d’intérêt vis-à-vis de cet endroit, de ce qu’il peut nous apporter et vice versa. Ainsi, si nous faisons tous ou presque nos premières armes en Incarnam, passé un certain point, on n’y remet presque plus les pieds parce qu’achever la faune environnante d’une simple pichenette, c’est vite lassant.

Astrub ne répond pas à ce type de règle, si générale soit-elle. Eviter Astrub est surtout une question de bon sens. Chaque recoin de la ville est reconverti en zone de criée de fortune, où chaque marchand tente de hurler plus fort que son voisin, et mieux escroquer le client que lui. Sans compter les individus aux airs louches qui vous hèlent de toutes parts, vous glissant plus ou moins discrètement dans la main ou dans les poches l’adresse d’un boui-boui dont le fond commerce semble tout aussi suspect. Non, vous ne vous laisserez pas tenter par des millions de kamas sonnants et trébuchants qui tomberont du ciel en un claquement de doigt, vous avez une intégrité ! Et puis, votre môman ne vous a-t-elle pas suffisamment répété qu’un bien mal acquis ne profite jamais ?


Bref, ne serait-ce que pour préserver l’innocence de son âme et l’intégralité de ses capacités auditives, mieux vaut éviter la paisible bourgade Astrub.

Mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut et, parfois, on est bien obligé d’y aller ! Et les aventuriers qui parcourent la ville par pure obligation se reconnaissent aisément. Ils marchent d’un pas rapide, la tête – et les oreilles, surtout ! – enfouie sous un capuchon, regardant droit devant eux, évitent plus ou moins agilement les rabatteurs et, s’assurant de ne pas avoir été suivis, s’engouffrent dans une maison. Pas le temps de s’arrêter pour accorder un défi à un Bwork prépubère tueur d’araknés, ni de jeter un œil à l’étalage d’un camelot proposant des ressources communes à des prix prohibitifs !

De coutume fidèle à des entrées discrètes, l’une de ces silhouettes, faisant fi des convenances, entra avec fracas dans la permanence des Anstis, claquant presque la porte derrière elle, avant de s’y adosser et d’expirer profondément.


- Charmante bourgade, charmante bourgade… Tseuh !

Ayant repris ses esprits et suffisamment grommelé à son goût, la silhouette abaissa sa capuche, découvrant de longues oreilles pointues, une peau blafarde et une abondante chevelure turquoise. La jeune femme balaya la pièce du regard, espérant y apercevoir un membre du Clan qui serait en train de ranger de la paperasse, compter ses kamas, balayer ou même roupiller. Mais elle était seule.

- Scrmblll… Z’ont encore dû se perdre dans les champs… Et moi j’vais encore devoir écrire…

Alors qu’elle commençait à arpenter la pièce de long en large, son esprit oscillant entre les fameux « J’le fais ? » et « J’le fais pas ? », un jeune aventurier la tira de ses pensées.

- Plz tapa 50k sé pour le zap pliz ?
-
- Plz tapa 50k sé pour le zap pliz ?
- Je…
- Plz tapa 50k sé pour le zap pliz ?
- C’est…
- Plz tapa 50k sé pour le…
- CA VA J’AI COMPRIS !

Elle accompagna son éclat de voix d’un regard noir, qui ne laissait aucun doute sur ce que la jeune femme avait derrière la tête quant à cet aventurier, s’il continuait à l’importuner. Pour sûr, les poissons du port de Madrestam pourraient se réjouir d’un repas copieux ! Elle farfouilla dans sa poche, à la recherche de quelques piécettes qui, avec un peu de chance, feraient taire l’inconnu. Mais…

- Désolée, j’ai à peine de quoi rentrer chez moi là…
- Tsssssss lé achaile vs ète ts des sal radin !

Elle laissa son interlocuteur s’en aller en maugréant, ne cherchant même plus à comprendre son baragouin. Mais cette entrevue aura tout de même été bénéfique pour la jeune femme. Elle lui aura permis de se rendre compte qu’elle avait vraiment, vraiment besoin de travail. Ayant conclu que, de tout Astrub, la taverne serait peut-être l’endroit le moins inadapté pour rédiger une candidature, elle s’y dirigea d’un pas preste et s’installa à une table isolée. A peine eut-elle posé ses affaires qu’un amas de muscles portant sur l’épaule un torchon qui, un jour, avait peut-être été d’un blanc immaculé, se planta devant elle.

- Elle prendra quoi la p’tite dame ?
- Hum ?
- Si on veut profiter de la convivialité et de la qualité de service de la maison Abir, faut consommer ! Sinon c’est dehors ! C’est une taverne ici, pas un moulin !
- Ah, euuuuh… J’vais prendre… Une bière.

Ce n’était pas forcément bien sage de consommer une bière de si bonne heure, mais mieux valait ne pas attirer davantage l’attention sur soi en commandant du Lailait. La jeune femme finit par sortir de son baluchon un parchemin, un flacon d’encre et une plume de Kwak. Le plus dur était fait ! Ou pas, en fait… D’une main plus habile pour forger les épées que pour écrire, elle griffonna…

Chers Anstis,

Pfeuh, c’est vraiment n’importe quoi… Bref, passons !

Je me nomme Atharaxya. Disciple de Sacrieur, j’ai été élevée par une prêtresse d’Eniripsa et son époux fidèle de Crâ dans la campagne Amaknéenne, au milieu d’une fratrie de quatre enfants, dont je suis la cadette.

Mouais… Pour l’histoire familiale, ça suffira. Pas envie de m’étendre sur les détails…


A l’aube de mes dix-huit ans, et suite à une mésentente familiale – ou une crise d’adolescence à retardement, peu importe –, je me suis installée à Bonta et y ai appris l’art de la forge d’épées. J’ai fui la cité quelques mois après et me suis exilée sur l’île d’Otomaï, dont j’ai joyeusement massacré la faune afin de parfaire mon entraînement.

… et surtout oublier ce qui m’était arrivé…

J’ai fini, quelques années plus tard, par rejoindre le continent d’Amakna, où j’ai renoué les liens avec ma famille, notamment mon frère aîné, Englael, et repris plus ou moins goût à la vie sociale.

N’exagérons rien…

J’ai, pour des raisons aussi personnelles que stupides, rejoint les rangs de l’armée Brâkmarienne, mais ne participe pas du tout à la guerre qui l’oppose à la cité blanche. Je me suis d’ailleurs spécialisée dans l’art du camouflage, afin de dissimuler mon appartenance à la ville, et passer inaperçue si besoin est.

Elle marqua une pause, se demandant comment elle pourrait étoffer cette maigre missive. Tuin, son inséparable Atouin, avait tant bien que mal réussi à se hisser jusque sur la table et observait sa maîtresse d’un œil brillant. Elle avait visiblement découvert l’utilité d’une table pour rédiger un parchemin ! Le chélonien n’aurait plus à passer des heures sur le dos, la partie la plus plate de sa carapace servant de sous-main à la jeune femme. Ainsi, les miracles existaient !

Ah, oui… Pourquoi je veux les rejoindre… Hum…

Aujourd’hui au seuil de mon cent-soixantième cercle de puissance, je maîtrise principalement l’eau et l’air, et prends volontiers les coups à la place de mes compagnons d’armes. Et, si je fuis la foule autant que faire se peut, je suis toutefois prête à mettre mon marteau au service de mes concitoyens, pourvu qu’ils passent à la caisse !

Bah oui, mine de rien, elle coûte cher en bonbons la Kiryelle… Ca m’apprendra à récupérer les mômes des autres, tiens !

Outre la forge d’épées, que je pratique dans une assez faible mesure, j’exerce également le métier de pêcheur, et maîtrise l’alchimie. J’ai, par ailleurs, un certain nombre d’esclaves d’artisans à mon service, qui se feront une joie de mettre en œuvre leur savoir-faire dans la confection d’armes, d’objets divers ou de nourriture.

Là aussi, moyennant quelques kamas… Bon, ça devrait suffire, si besoin, je passerai répondre à leurs questions…

Je reste à votre disposition pour d’éventuelles autres informations.
Cordialement,

Atharaxya Capashen-de Benhetor


La jeune femme but sa bière à petites gorgées, agitant le parchemin pour que l’encre sèche. Puis elle le roula et l’attacha avec une mèche de cheveux, ayant pris soin d’y joindre une perce-neige. Ayant fourré ses affaires dans son sac et laissé une poignée de kamas sur la table, elle reprit le chemin de la demeure des Anstis. La salle était toujours vide. Elle déposa sa missive sur la table et s’éclipsa rapidement. Elle avait déjà passé trop de temps en Astrub.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groualf
Dragueur Invétéré
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 24

Fiche d'identité
Cercle:
155/200  (155/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Dim 3 Avr - 13:17

[hrp: Comme j'écris via ma wii, pardonnez moi d'avance de faire court...]

Groualf s'était levé tôt ce matin-la... pour une fois. Il se dirigea alors vers la demeure des Anstis, bien décidé à répondre aux éventuels contrats en attente, le besoin de kamas se faisant ressentir.
Quelle ne fut pas sa surprise quand ce fut un parchemin de candidature qu'il découvrit ! Et qui plus est, pas n'importe qui !
Il s'agissait en effet de Atha' une amie de l'Ordre auquel il appartenait. Alors evidemment, il fut très content d'apprendre qu'elle voulait rejoindre le clan et apposa donc son approbation sur le parchemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeternitis
Moumoule Masquée
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 28
Localisation : A la pichine

Fiche d'identité
Cercle:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Dim 3 Avr - 13:57

Aeternitis déambulait dans la maison Anstis, levant et baissant les pieds au rythme d'une chanson qu'elle avait entendue la veille alors qu'une de ses amies l'avait attiré dans une taverne encore inconnue de ses papilles.

- Pa, pala, paaaa ! Dodom, dododom ! Tata... Ta ! Bolobolom.. Popom ! Petou, petou pe.. C'est quoi ça ?

Le parchemin de son amie à la crinière couleur océan Sufokien, légèrement taché par le gribouillis de Groualf, avait attiré son attention. Décidément, il trainait là depuis plusieurs jours. Étrange que personne ne l'ai déplacé. Il fallait vraiment qu'elle fasse tout ici. Abandonnant ses projets de ménage, elle sorti un tabouret de sous la table et y posa son popotin afin de lire la requête de la demoiselle.

- Hum, hum.. Anstis, Atha'... Copine... Nom trop long... Ce qu'il faut dedans.. Groualf écrit mal..

Sautant de son tabouret, et s'explosant les genoux sur la table au passage, elle alla afficher la feuille sur le tableau et dessina un tableau en dessous. Pour/Contre.
Sachant que Groualf ne pourrait pas venir dessiner sur le tableau, elle fit deux traits du côté Pour. Suite à quoi elle frappa dans ses mains pour faire partir le peu de craie qui s'y était déposé et s'en retourna vers d'autres balais à brosse et serpillères.

_________________


"Soyons un peu moins individualistes et songeons à aider notre voisin
à terminer sa maison au lieu de commencer la notre tout de suite."

Isaya Katarena

Je suis l'ennemi du Bien.
...Et du Mal.

Chevalier James Neuthr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebidoise
Anstis Grincheux
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans la maison des mercenaires.

Fiche d'identité
Cercle:
156/200  (156/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Dim 3 Avr - 15:09

Luffy, après avoir cherché la quadriforce pendant plusieurs jours, revint dans la maison se reposer.

En voyant la propreté du bâtiment, il se douta qu'Ae venait de passer et qu'il venait de la rater de peu.

C'est avec un immense étonnement qu'il vit une candidature et même un tableau de vote.

Deux votes pour y étaient inscrits, il prit donc un siège et commença à lire.

Après quelques minutes de lecture Luffy, sans hésitation, prit sa plume, un tout petit peu d'encre et il écrit, tout simplement :

"Pour."

Puis il s'en alla dans les contrées d'Amakna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/?lang=fr&logged_out=1#!/Sebidoise
Atharaxya
Reine de la Procrastination
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 30
Localisation : Là où le vent me porte...

Fiche d'identité
Cercle:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Mer 6 Avr - 2:29

Y a-t-il un meilleur moment pour déambuler dans les rues d'Astrub? Pas vraiment, la cité semble ne jamais dormir. La pauvre...

Atharaxya profita tout de même de l'accalmie toute relative qu'offrait la nuit pour se rendre à la demeure des Anstis, jeter un oeil discret sur son parchemin et l'éventuelle avancée de sa candidature.

La salle de réception était vide, rien de bien surprenant à une heure si avancée de la nuit. Sa missive avait été placardée au mur, et une espèce de tableau était griffonné en-dessous. Sous le mot "pour" étaient tracées trois barres.


- Hum... Pas si mal, pour un début... Avec un peu de chance je vais bientôt être convoquée!

Elle griffonna quelques mots au bas du tableau.

Merci pour votre soutien!
A bientôt j'espère,
Atha'


Peu satisfaite de sa rédaction, mais il fallait bien laisser une trace de son passage, elle quitta la maisonnée. La nuit s'annonçait douce, la passer à la belle étoile dans le feuillage de l'arbre Hakam semblait une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhea Wil'Arcady

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 26
Localisation : En Arcadie.

Fiche d'identité
Cercle:
164/200  (164/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Jeu 7 Avr - 0:18

La lune brillait fort, perçant la voute d'encre de ses rayons blancs, telles des épées divines. L'obscure clarté qui régnait dans Brâkmar était inhabituelle ce soir là. Elhea jugea ce moment idéal pour sortir un peu de chez elle. Quoi de plus rafraîchissant que de se promener en pleine nuit, quand tout le monde dort ? Cette douce impression de dominer le monde et d'être la seule éveillée lui parcourait le corps, ce qui lui donnait des frissons de plaisir. Simplement vêtue de sa robe de nuit violette presque transparente qui laissait entrevoir ses formes voluptueuses, la jeune fille éprouvait un farouche sentiment d'exhiber son corps aux yeux des Dieux, et elle aimait ça.

Elle marchait lentement. Elle ne réfléchissait pas vraiment où elle allait, perdue dans ses pensées. Elle se laissait bercer et guider par le vent. Grande fut sa surprise lorsqu'elle découvrit la demeure des Anstis. Depuis combien de temps marchait-elle ? Elle n'aurait su le dire, mais ça lui avait semblé très court. Elle poussa délicatement la porte de la maison et découvrit la pièce vide. Ça en devenait presque habituel. Elle parcourut des yeux le mobilier en souriant avant de s'arrêter sur le tableau d'affichage. Voyant une nouvelle lettre, elle avança vers celui-ci à pas légers. La candidature et le tableau l'intriguaient alors elle décrocha la parchemin et le lut. Malgré l'obscurité, elle n'éprouva aucun mal à déchiffrer le texte. Une fois sa lecture achevée, elle laissa pendre ses bras le long de ses hanches, le parchemin dans une main et réfléchit.


- Cette personne aurait l'étincelle que ça ne m'étonnerait pas. Il était temps...

Et relut le papier une dernière fois avant de le remettre au mur. Elhea n'aimait pas voter sans connaitre au préalable le candidat, mais comme elle ne bougeait plus trop de chez elle, elle reporta en elle-même l'entrevue avec la postulante. Parcourant son corps du bout des doigts à la recherche de quoi écrire, elle comprit qu'elle était presque nue. Il lui fallait donc un moyen de marquer son vote sur le parchemin sans plume. Elle chercha du regard une idée dans la pièce lorsque ses yeux se posèrent sur les épingles qui servaient à accrocher les messages au mur. Elle en décrocha une, laissant tomber une des annonces par terre, et se piqua l'index avec. Un fine ligne de sang coula le long de son doigt. Alors, d'un geste vif, elle fit un trait dans la colonne des "pour" avec son sang puis mit son doigt en bouche.

Satisfaite d'elle-même, elle recula un peu pour voir une dernière fois la candidature. Elle acquiesça de la tête puis se dirigea vers la porte devant laquelle elle s'arrêta net.


- Flemme...

Sentant la fatigue l'envahir, elle rampa sous la table qui se trouvait au milieu de la pièce et s'endormit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeternitis
Moumoule Masquée
avatar

Messages : 601
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 28
Localisation : A la pichine

Fiche d'identité
Cercle:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Sam 9 Avr - 19:05

Aeternitis revint prendre connaissanc de la candidature d'Atha' quelques jours plus tard. Jours, c'était le cas de le dire : Ae' avait encore prit du retard avec toutes ces histoires. Elle s'empressa de répondre sur le tableau, non sans grimacer devant la trace de sang qu'elle aurait du mal à enlever.

"Et bien, désolée pour ce retard, mais il semblerait que tu aies remplit le quota de membres satisfaits nécessaire à un entretien.
Il devrait avoir lieu dans peu de temps, si je trouve des Anstis prêt à l'emploi et que nous avons l'occasion de nous rencontrer. Pour plus de sureté, tu peux nous laisser une date ou un horaire. Nous te préviendrons dès que faire se pourra.

Aeternitis"

Sur ce, elle tourna les talons, se mordant le doigt. Trop de choses à faire...

_________________


"Soyons un peu moins individualistes et songeons à aider notre voisin
à terminer sa maison au lieu de commencer la notre tout de suite."

Isaya Katarena

Je suis l'ennemi du Bien.
...Et du Mal.

Chevalier James Neuthr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atharaxya
Reine de la Procrastination
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/03/2011
Age : 30
Localisation : Là où le vent me porte...

Fiche d'identité
Cercle:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   Mar 12 Avr - 10:48

- Scrmbllll... C'est dingue ce que le temps passe vite! Va falloir que j'aille prendre des cours auprès de Xélor si je veux pouvoir tout faire!

De bon matin, Atharaxya pestait déjà. La journée s'annonçait bien...

Elle décida de passer en coup de vent à la permanence des Anstis, histoire de voir où en était sa candidature. Voilà trop longtemps qu'elle repoussait l'échéance, plus ou moins consciemment. Trop longtemps, en effet. Les mercenaires étaient, selon toute vraisemblance, en attente d'une réponse de sa part. Elle griffonna rapidement quelques mots.


Chers Anstis,

Il m'est difficile de prévoir une date et une heure précise. Je tâcherai juste d'être aussi présente que possible, et de répondre à votre proposition!

Atha'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atharaxya, misanthrope en rémission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atharaxya, misanthrope en rémission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Mission] La bataille de Sanghelios
» Tankrouge va accomplir sa mission.!
» [supplément] Mission de Bataille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan des Anstis - Raval :: La Salle de Réception :: Les Petits Parchemins :: Les Candidatures Acceptées-
Sauter vers: